Et encore...
Produits et clients
Articles récents
Articles récents -2
Articles récents -3
Et aussi...
Et encore...
A votre service
Nés de père inconnu,
les taurillons rapportent moins
-----------
Si le taureau est là pour « remplir les vaches », il doit aussi faire gagner de l’argent aux éleveurs. Encore mal utilisée, la sélection doit aider à ne plus le choisir au hasard. Car sélectionné via l’insémination artificielle, ou issu de la base de sélection s’il assure la monte naturelle, il peut générer une marge supplémentaire de 9 à 30 € par taurillon né et engraissé..
(2.500 signes + une photo)

Des fermes moins sensibles
au prix du fuel
--------------
Pour produire un litre de lait ou un kilo de viande, la dépense en énergie peut varier du simple au triple selon les fermes… Car même le sac de semences ou la visite du véto ont leur équivalent en litres de fuel ! Le bilan énergétique aide à réduire la facture et à être moins fragile face aux fluctuations du prix du pétrole.

(3000 signes + photo)


Chasser les degrés sans perdre les arômes
--------------------
Partout dans le monde, le degré naturel des vins s’élève sous l’effet du réchauffement climatique. Pourtant, certains consommateurs - sans parler des pouvoirs publics - aimeraient des taux d’alcool inférieurs. Chez Vaslin Bucher (équipements viticoles) on a conçu une parade : la soustraction – par double filtration – d’une partie des sucres en excès dans les moûts. Une méthode vue au dernier Sival à Angers.
(3.000 signes + 1 photo)


Ils réapprennent à conduire
les chevaux dans les vignes
-----------------
"Le cheval est lent, mais la vigne est patiente". En Maine et Loire, l'association "Attraction animale" met en place des formations (financées par Vivéa) à l'utilisation de chevaux dans les vignes. Convaincue - sans vouloir imposer ce modèle - que sol et environnement sont ainsi mieux respectés. Et que l'on peut, pourquoi-pas, devenir viticulteur avec un cheval sur 4 à 5 ha... si l'on vend en direct.
atlanpages
Créé le 25 sept 2004